Catégories
Design Intérieurs

Retour en images sur la Design week de Milan 2017

 

Du 4 au 9 avril, le monde du design international se retrouve à Milan et fait le plein d’inspirations pour l’année. Retour sur 10 expositions à retenir et impressions en images de la Design Week

 

1. Formafantasma

Formafantasma, Foundation. Photo © Corine Stübi
Formafantasma, Foundation. Photo © Corine Stübi

 

« Foundation » de Formafantasma au Spazio Krizia est mon coup de cœur de l’édition 2017. Le duo de designers italiens installés à Amsterdam a réuni plusieurs collections et projets de luminaires dans cette exposition. Il est ici question de lumière, mais aussi de processus. En effet l’exposition s’articule autour de deux axes : Les produits finis, dont les lampes éditées, notamment par Flos, qui démontrent la partie disons « industrielle » de la production de Formafantasma et les expérimentations plus artistiques, où la technique est laissée brute, de sorte à dévoiler l’intention et la recherche en oeuvre. LED, film dichroïque, miroirs, polycarbonate, laiton, bronze, sont autant d’outils pour explorer la lumière, investiguer son ombre, ses reflets, sa couleur, l’espace qu’elle définit.

Une vraie réussite récompensée à deux reprises au Milano Design Award 2017 (Best Technology et Press Choice)

 

2. Dimorestudio

Dimorestudio, Milan Design Week 2017.
Dimorestudio, Milan Design Week 2017. Photo © Corine Stübi

 

Rendez-vous attendu et très couru, Dimorestudio a réussi cette année encore à séduire avec des environnements luxuriants et toujours renouvelés. Leur recette miracle: un savant mélange entre design vintage et création ultra tendance.

 

Dimorestudio, Milan Design Week 2017. Photo © Corine Stübi
Dimorestudio, Milan Design Week 2017. Suite de table et chaises Locus Solus de Gae Aulenti. Photo © Corine Stübi

 

Dimorestudio, Milan Design Week 2017. Suspension de Ingo Maurer et chaise de Charlotte Perriand
Dimorestudio, Milan Design Week 2017. Suspension de Ingo Maurer et chaise de Charlotte Perriand. Photo © Corine Stübi

 

3. Hermès

Hermès à La Pelota
Hermès à La Pelota. Photo © Corine Stübi

 

Hermès a investi, avec la classe qui caractérise la marque, La Pelota occupée l’année précédente par Hay. Changement total d’ambiance donc!
Vestiaire harnaché, vaisselle, tissus d’ameublement, mobilier ou accessoires, la large collection d’Hermès Maison, tantôt signée par l’équipe Hermès tantôt par des designers tels que Barber & Osgerby, Pierre Charpin ou Gianpaolo Pagni, est présentées dans un décor architectural blanc chaux simplement orné de jeux d’ombres. Ici tout est luxe et volupté, les matériaux sont nobles, cuir bien sûr, mais aussi osier, bronze, bois ou tissu.

 

Hermès à La Pelota
Hermès à La Pelota. Photo © Corine Stübi

 

 

4. Swarovski

Aldo Bakker, Swarovski
Aldo Bakker, Swarovski. Photo © Corine Stübi

 

Luxe toujours avec Swarovski qui exposait sa nouvelle collection Atelier Swarovski Home au Palazzo Crespi. Le cristallier collabore depuis un an avec les grands noms du design sur une série d’accessoires, vases, art de la table, qui ont en commun de magnifier la matière dans des objets de design. Parmi les nouveautés 2017, les presses papier minimalistes du Studio Brynjar & Veronika, suite logique de leur présentation en 2016 à Design Miami / Basel dans le cadre du Swarovki Designers of the Future, font impression, tout comme la série Prism de Tomas Alonso, et les nouvelles pièces d’Aldo Bakker.

 

Prism, Tomas Alonso, Swarovski. Photo © Corine Stübi
Prism, Tomas Alonso, Swarovski. Photo © Corine Stübi

 

5. Memphis Milano

Less is less, Sottsass, Memphis Milano
Less is less, Sottsass, Memphis Milano.

J’espérais plus d’exubérance pour l’exposition Less is less que Memphis Milano consacre à Ettore Sottsass, surtout que l’entreprise nous avait habitué à plus. Qu’importe, l’opportunité de voir la production de Sottsass pour Memphis réunie dans un seul et même endroit est toujours bonne à prendre.

 

 

 

 

 

6. ECAL, More Rules for Modern Life

Ecal, More Rules for Modern Life.
Ecal, More Rules for Modern Life. Photo © Corine Stübi

 

Si je n’ai pas pu m’empêcher de mentionner l’exposition de Sottsass, c’est aussi que l’esprit Memphis est loin d’appartenir au passé! Preuve en est l’exposition « More Rules for Modern Life » de l’ECAL! Les propositions des étudiants en Bachelor Art Visuel et Bachelor Design Industriel sous la direction de Christophe Gubéran et Stéphane Kropf sont joyeuses, colorées et enthousiasmantes, il y a beaucoup de jeunes talents à suivre de près.

Le dialogue entre art et design fonctionne si bien que la distinction n’est pas toujours facile et le propos est bien là, l’éternelle question du statut de l’œuvre entre high et low culture. Le commissariat a été confié à John Armleder, qui imprime sa marque, notamment celle explorée depuis 1979 avec ses « furniture sculpture », dont l’exemplaire 254, daté de 1991, trône dans la pièce principale.

 

Ecal, More Rules for Modern Life. Photo © Corine Stübi
Ecal, More Rules for Modern Life. Photo © Corine Stübi

 

7. Danish Arts Foundation, Mindcraft17

Mindcraft17
Mindcraft17. Photo © Corine Stübi

 

Mindcraft à la basilique San Simpliciano offre un bel aperçu des savoir-faire danois, de la céramique au tissu. Le curateur Henrik Vibskov a placé l’exposition sous la thématique du temps, passé – présent – future, un temps comme suspendu, sans être solennel, dans ce cadre religieux. Des cloches en tissu Kvadrat (Réf. Moraine, Ronan & Erwan Bouroullec) rythment la cour de la basilique, ponctuées des pièces des 18 designers et artistes invités.

Les céramiques de Pernille Pontoppidan Pedersen et les sculptures en papier de l’artiste Marianne Eriksen Scott-Hansen (M.E.S.H) font partie des plus belles découvertes.

 

Mindcraft17. Marianne Eriksen Scott-Hansen (M.E.S.H), Starting all over again.
Mindcraft17. Marianne Eriksen Scott-Hansen (M.E.S.H), Starting all over again. Photo © Corine Stübi

 

8. Cassina

Cassina
Cassina. This will be the place. Photo © Cassina

 

Cassina célèbre son 90ème anniversaire en 2017, à cette occasion la marque s’est installée à la Fondazione Giangiacomo Feltrinelli dont le bâtiment, signé Herzog & De Meuron, a été inauguré en 2016.

Le projet conçu par Patricia Urquiola, directrice artistique de Cassina, décode l’ADN de l’éditeur, entre archive et innovation. Le concept de l’exposition prend racine dans la monographie « This will be the place » qui se penche sur l’impact social et culturel de l’architecture et du mobilier sur les modes de vie et vice versa. Édité par Felix Burrichter la publication fait suite à « Il Libro dell’Arredamento » commandé en 1977 à Mario Bellini.

Les espaces se succèdent comme des chapitres avec plusieurs interventions dont celle de Konstantin Grcic sur le phénomène de disruption et son potentiel créateur. A noter aussi la reproduction du « Refuge Tonneau » de Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret (1938) installée au sommet de l’édifice.

 

9. Fritz Hansen

Fritz Hotel, Jaime Hayon pour Fritz Hansen
Fritz Hotel, Jaime Hayon pour Fritz Hansen. Photo © Corine Stübi

 

Le Fritz Hotel est l’hôtel rêvé de Fritz Hansen. On se balade ainsi de la réception au lobby, en passant par le bar, dans un hôtel fictif entièrement aménagé par Jaime Hayon avec le mobilier de l’éditeur danois.

Le plus : La sélection d’icônes de la marque en édition vintage, Chaise Fourmi, Egg Chair et Drop Chair de Arne Jacobsen ou PK22 de Poul Kjaerholm.

 

Fritz Hotel, Jaime Hayon pour Fritz Hansen. Photo © Corine Stübi
Fritz Hotel, Jaime Hayon pour Fritz Hansen. Photo © Corine Stübi

 

10. Nilufar

Nilufar, Fontana Amorosa de Michael Anastassiades. Photo © Corine Stübi
Nilufar, Fontana Amorosa de Michael Anastassiades. Photo © Corine Stübi
Nilufar
Nilufar. Photo © Corine Stübi

Il y a de quoi patienter en attendant Design Miami / Basel chez Nilufar! La galerie milanaise consacre une exposition à Joaquim Tenreiro, l’un des grands maitres du design brésilien du XXe siècle. Mais pas seulement, j’y ai vu de belles pièces vintage de designers italiens et brésiliens, dont une splendide desserte « carrinho de chá »’ de Jorge Zalszupin.

Ici design du XXe et contemporain font bon ménage, comme l’atteste la très inspirée nouvelle installation lumineuse « Fontana Amorosa » de Michael Anastassiades.

 

 

 

 

Texte: Corine Stübi
Photos: © Corine Stübi

 

Impressions en images

 

The visit Studiopepe.
The visit Studiopepe. Photo © Corine Stübi

 

The visit Studiopepe. Suspension VV Cinquanta, Vittoriano Viganò, Astep et vase Rocchetto de Ettore Sottsass pour Bitossi
The visit Studiopepe. Suspension VV Cinquanta, Vittoriano Viganò, Astep et vase Rocchetto de Ettore Sottsass pour Bitossi (disponibles chez Kissthedesign en Suisse romande). Photo © Corine Stübi

 

Toiletpaper Bar
Toiletpaper Bar. Photo © Corine Stübi

 

Amanda Lilholt
Amanda Lilholt à Ventura Lambrate. Photo © Corine Stübi

 

Everything is Connected - Norwegian Crafts.
Everything is Connected – Norwegian Crafts. Photo © Lasse Fløde

 

La collection Sé chez Rossana Orlandi
La collection chez Rossana Orlandi. Photo © Sé

 

Vitra au salon du meuble
Vitra au salon du meuble. Photo © Vitra

 

Masques de GamFratesi pour Kvadrat. Photo © Matteo Girola
MASK de GamFratesi pour Kvadrat. Photo © Matteo Girola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.